Stress, Anxiété & Productivité

Stress, Anxiété & Productivité

Stress au travail et anxiété, versus efficacité et productivité

Rappels fondamentaux :

1) le stress est un phénomène normal : il nous permet de nous adapter à notre environnement. C’est aussi un phénomène oxydatif (extracellulaire).

C’est l’abus de stress qui est néfaste pour la santé : « se mettre la pression », « réagir contre, pour se protéger »….

Même si le fait de stresser fait partie de la vie, nous n’en avons besoin que jusqu’à un certain point (dose, fréquence durée).

Au-delà, ce mécanisme devient dangereux pour le confort et surtout la santé (et l’efficacité). On parle alors de « mauvais stress » (overdose ou difficultés à évacuer).

Le stress est à l’origine de 30 % des maladies dégénératives (OMS) et fait perdre en moyenne 15 à 25 % de productivité aux entreprises (Programme de Recherche « Stress et Compétitivité » d’Alorem).

2) l’anxiété se manifeste lorsque vous avez « peur de ne pas y arriver ». C’est une perturbation émotionnelle proche du stress mais en fait très différente psychologiquement et biologiquement (l’oxydation est intracellulaire et augmente nos risques de santé vers des maladies différentes).

L’anxiété peu cohabiter avec le stress (on peut être stressé et anxieux à la fois) et venir amplifier et même élargir le risque de santé, autant que la baisse d’efficacité (productivité), allant facilement jusqu’à 20 à 25 % de perte de productivité pour l’entreprise.

Dans les cas de personnes fragilisées ou trop chargées psychologiquement, l’anxiété peut conduire à l’angoisse et augmenter baisser leur efficacité à plus de 50% (avec des cas courants vers 80%).

3) l’enjeu autour de la santé est principalement l’ensemble des maladies dégénératives : cancers, maladies cardiologiques, neurologique.
C’est aussi un panel très important de maladies plus communes comme la prise de poids ou la baisse de ses défenses immunitaires et… l’absentéisme, bien plus fréquent.

Une étude faite à Harvard en 2010 révèle que le stress est en fait à l’origine de 80% des consultations en médecine générale…

4) la perte de productivité (efficacité individuelle) peut être considérable pour l’entreprise et l’amener à réduire sa compétitivité de 10% ou 15 % (cas le plus fréquent), et parfois de plus de 20 à 30 %.

Nous savons mesurer objectivement cette perte de productivité depuis 2012 grâce à une méthodologie issue de 7 années de Recherche : voir le Diagnostic CMLD).

Des événements anxiogènes

Que votre stress vienne de votre charge de travail, qu’il émane d’une exigence du marché, d’une concurrence trop forte, d’une tension de société ou d’un risque de terrorisme, ou que ce soit simplement votre nature d’être stressé ou anxieux, l’Homme « moderne » est soumis à un rythme ou à des enjeux de plus en plus contraignants psychologiquement et émotionnellement.

Une crise économique, un événement social traumatisant, un accident écologique majeur, un tremblement de terre ou encore la répétition d’attentats sont tous des agents de stress et des générateurs d’anxiété.

Continuer à faire fonctionner une entreprise dans ces conditions est plus difficile et impose un accompagnement particulier et individualisé.

En fait, tout réside dans notre manière de percevoir les choses…

Travailler et manager face au stress et à l’anxiété

Le dirigeant est le seul à pouvoir décider d’agir pour réduire efficacement ce phénomène abrasif pour l’entreprise (fortement développé en France). Le dirigeant doit se rassurer : le stress ou l’anxiété ne sont pas forcément de sa faute (souvent même loin de là), mais l’affaire de tous et du contexte de travail. Par contre, seul le dirigeant peut décider d’agir pour rétablir une posture mentale positive et une qualité de relation vertueuse pour l’équilibre de l’entreprise.

Vient ensuite le Manager, qu’il faut rassurer en premier et former avec des techniques appropriées, car il est le levier vers l’effectif important des salariés. Depuis 2008 nous avons créé une Ecole de Management centrée sur la baisse naturelle du stress et la culture de la motivation liée au plaisir de travailler.

Evaluer sa perte de compétitivité liée au stress

Depuis début 2012, nous savons identifier les vrais facteurs de stress et d’anxiété qui abaissent la qualité du travail, et également mesurer leur impact sur la productivité de l’entreprise.

C’est ainsi que nous identifions non seulement ce qui est bon de changer ou de mettre en place pour réduire ce stress ou cette anxiété, mais aussi l’impact favorable pour la productivité de l’entreprise, et son impact financier.
Par exemple une entreprise de 100 salariés perd en moyenne 800 000 € de productivité annuelle (15 % de sa masse salariale chargée patronale), alors que le plan d’actions coutera de 50 000 à 200 000 € seulement, soit un ROI de 8 en moyenne.

Oui, l’opération est donc tout à fait rentable financièrement pour l’entreprise… si elle est faite dans les règles de l’art !

Impact des attentats

Depuis le début des attentats, nous assistons aussi à un fort développement de cas d’anxiété et d’angoisses, que beaucoup attribuent malheureusement au simple stress. La peur ou les traumatismes psychologiques sont parfois négligés car les personnes veulent oublier (agression, attentats…) ou ne veulent pas passer pour ceux qui se plaignent. Mais ces personnes, qu’elles soient dirigeantes ou salariées, perdent leur capacité de concentration, de créativité, deviennent irascibles et collaborent beaucoup moins bien.

Certains symptômes apparemment mineurs ne sont pas à négliger et peuvent être accompagnés tout en maintenant le collaborateur dans son poste. Sans cet accompagnement, cela se termine dans beaucoup de cas par de l’absentéisme et la période qui précède cet absentéisme peut être longue, et sera toujours accompagnée d’une forte baisse de productivité et de qualité dans le travail.

D’autre part, la perception de chacun aura un impact plus ou moins important en fonction de la personne. Un suivi individuel peut aussi se faire discrètement pour les salariés les plus fragilisés. Cela se fait au cas par cas, car selon leur histoire, deuil, séparation, perte précoce, ces attentats peuvent avoir un écho différent. Si certains événements du passé n’ont pas été digérés, les attentats peuvent réveiller des douleurs anciennes, propres à des traumatismes antérieurs, » indique-t-il. C’est en fonction de l’histoire de chacun.

Agir efficacement pour le salarié et de manière rentable pour l’entreprise, c’est possible !

Depuis 2005 nous développons tout un dispositif nous permettant de mettre en place des solutions sur-mesure (parfois très simples) pour adapter chaque plan d’action aux réels besoins de votre entreprise. Car, comme les personnes, les entreprises sont toutes différentes.

Si vous êtes dirigeant, vous pouvez être simultanément à l’origine d’une amélioration de la santé de vos salariés et d’une amélioration de votre efficacité. L’impact financier peut être très fort car le gain représente souvent 2 à 5 fois les résultats nets de l’entreprise, ce qui est considérable.

Donc, à vous de décider !

Nous contacter…

Partager cette publication

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *