Recherche en Pédagogie & Neurosciences Comportementales

Recherche en Pédagogie & Neurosciences Comportementales

Recherche en Neurosciences Comportementales et Psychométrie appliquées à la Pédagogie et à l'Education

Recherche • Pédagogie

Recherche en pédagogie
Recherche en Neurosciences : savoir construire les Motivations Intrinsèques des apprenants • Valoriser les Talents et détecter les Potentiels des élèves, des étudiants et des enseignants : de l'école à l'Université

Dans le cadre de son activité de Recherche, Alorem met à disposition de l’Education des jeunes son expérience sur

  • L’épanouissement et le bien-être au travail,
  • L’Atypisme (surdoués, zèbres…) et la nouvelle Diversité,
  • Le développement naturel et éthique de la performance,
  • La détection des Potentiels et la Gestion des Talents et
  • Les nouvelles démarches d’Orientation Professionnelle

…à travers de nouveaux outils et technologies digitales.

En septembre 2019, Alorem lance un nouveau programme de Recherche avec les objectifs suivants :

1.Mettre à jour nos connaissances sur les nouvelles populations, avec les dernières découvertes en neurosciences, actualiser notre compréhension des capacités et aptitudes psycho-émotionnelles des enfants et adolescents : concentration, attention, motivation, mémorisation, nouvelles formes d’intelligence, impact de l’actuelle mutation génétique de l’Homme sur nos besoins et notre mode de fonctionnement.
(voir aussi article « Atypiques nous le devenons tous… »).

2.Identifier les nouveaux leviers d’équilibre psycho-émotionnel permettant aux jeunes apprenants et aux étudiants de préserver une bonne santé psychologique et de se développer de manière équilibrée et saine dans la durée, en respectant à la fois leur vraie nature et leurs propres choix d’orientation.
L’école doit aussi accompagner les parents à ne pas « fabriquer » de futurs adultes qui dériveraient par des comportements inadaptés une fois adultes. Eviter la souffrance au travail et aider les jeunes à développer leur maturité émotionnelle est un progrès accessible pour mieux les préparer à une future relation collaborative et managériale saine (Intelligence Emotionnelle) !

3.Mettre à jour les solutions d’orientation (méthodes et outils) pour aider les adolescents à s’orienter en respectant leur personnalité et leur propre nature, et à se développer tout au long de leur scolarité, en gardant comme priorité de les orienter d’abord vers leur propre épanouissement, à l’école et à l’Université.

4.Mettre à jour nos méthodes pédagogiques au regard des atypismes et mieux préparer les enseignants en les formant sur les nouvelles connaissances : neurosciences, atypisme, nouvelles approches pédagogiques

  • Atypisme = Douance (HPI, HQI), Hypersensibilité, Hypercréativité, TDA, Hyperactivité, Autisme Asperger, Dyslexie et autres Dys…
  • Intégrer l’atypisme dans les outils pédagogiques des enseignants et orienteurs
  • Intégrer le plus de formes possibles de handicap en le valorisant comme une Diversité (voir aussi article « Du handicap au Talent »)
  • Créer une nouvelle discipline de « Neuro-pédagogie comportementale » adaptée à l’éducation, destinée à partager et déployer les dernières innovations en matière d’apprentissage durable.
  • Revoir les référentiels sur l’évaluation de « l’intelligence » : un QI (Quotient intellectuel) doit-il se limiter à seulement 2 à 3 formes d’intelligence alors qu’il en existe 9 ? Doit-on garder le postulat que les surdoués (QI > 129) ne sont que 2.3% de la population ?
  • Quelles autres formes d’intelligence doivent être prises en compte et développées ?

5.Aider les enseignants à retrouver une meilleure forme bio-psycho-émotionnelle et à reconstruire leurs propres motivations intrinsèques et le plaisir d’enseigner.
La nouvelle éthique (respect de l’autre et de soi) doit guider nos règles de fonctionnement.
Diffuser les nouvelles solutions naturelles face à la dépression ou burnout, tant de l’enfant / étudiant que de l’enseignant : outils et méthode concrets, facilité d’utilisation, ergonomie et facilité d’accès sur le plan économique

6.Aider les parents dans leur comportement d’éducation en les formant aux fondamentaux de l’équilibre psycho-émotionnel, aux mécanismes des Valeurs (vs contraintes) afin de ne plus reproduire les mêmes erreurs générationnelles. Créer et animer une « Ecole des Parents » pour transmettre ces nouvelles connaissances orientées vers une éducation bienveillante.

7.Faire des propositions à l’Education Nationale pour une nouvelle école pédagogique en faveur de l’Enfant moderne, du respect de l’Atypisme, de la Diversité, et de l’épanouissement durable de l’Humain.

En pratique

Ce Programme de Recherche sur la pédagogie de l’enfant débouche sur un mémoire de Master II et une proposition à l’Education Nationale et aux écoles innovantes.

TITRE DU MEMOIRE : Comment les neurosciences peuvent aider dans la pédagogie de l’enseignement ?

CADRE : Master II -MEEF- IUFF ESP de Grenoble : Alexandra CAUQUIL
Soutenance début juin 2020 ; Conférences en Avril / Mai 2020 à Grenoble, Paris, Nice.

Programme réalisé en collaboration avec des thérapeutes de l’enfance spécialisés sur la pédagogie et l’atypisme, en France et au Canada.

APPROCHE COMPORTEMENTALE (non réduite à la Psychologie seulement) : stop au mélange entre le mécanisme du développement personnel (psychologie) et le réel développement durable des aptitudes cognitives et conatives (comportement, motivations, santé émotionnelle, orientation en tenant compte de la personnalité et des aptitudes naturelles). Par exemple, nous devons cesser de confondre la précocité avec des performances psycho-émotionnelles installées dans la durée et les mécanismes motivationnels sains (être précoce à un certain âge n’est pas une garantie de performance par la suite, se motiver uniquement par le « devoir » de faire n’est ni sain ni durable, et c’est au contraire par le plaisir de faire que nous devenons naturellement performants).

MODELE NEURO-COMPORTEMENTAL : méthode autour de l’équilibre de 5 neurotransmetteurs, et construction de modèles psychométriques adaptés à l’enfance.

PUBLIC : Etude épidémiologique comportementale et motivationnelle sur des enfants de 15 à 17 ans, incluant la question d’orientation et les causes de l’échec scolaire, sur des enfants français et canadiens (nous recherchons également des partenaires en Suisse francophone et en Belgique).

Nous contacter… ou même proposer votre collaboration ou votre soutien…

Partager cette publication

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *